SFR Presse
L'Union
20 octobre 2018

La part belle laissée aux régionaux

SYLVAIN POHU

3 min

SYLVAIN POHU
SYLVAIN POHU

REIMS Sans les coureurs africains, les athlètes locaux sont plus exposés sur le semi et le marathon Depuis 2015 et la passation de pouvoir entre le « Reims à Toutes Jambes », bébé de la Ville et des clubs, et le « Run in Reims », propriété d’Amaury Sport Organisation, il n’y a plus de plateau de coureur d’élite sur le semi-marathon et le marathon, ce qui fait la part belle aux athlètes régionaux (

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :