SFR Presse
Corse Matin
8 novembre 2018

48 h après le drame, chronique d’une "déconstruction" annoncée

Olivier LAFONT

2 min

Tôt hier matin déjà, les très délicates opérations de fouilles avaient dû être interrompues en raison des risques d’effondrement qui pesaient sur les deux immeubles jouxtant la catastrophe, les 61 et 69 de la rue d’Aubagne. "Des morceaux de pierre sont tombés du nº 69, détaillait alors le capitaine de corvette Guillaume, commandant des opérations de secours. Nous avons posté des personnels avec de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :