SFR Presse
Le Télégramme
20 août 2019

British Steel. Bientôt sous pavillon turc ?

1 min

En faillite depuis mai, le sidérurgiste British Steel pourrait être repris par le fonds de pension de l’armée turque Oyak. Ce dernier a indiqué la semaine dernière que son bras financier Ataer Holding allait mener des négociations exclusives avec le groupe britannique, numéro deux du secteur au Royaume-Uni. British Steel avait jeté le trouble au printemps dernier, en annonçant, quelques jours aprè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :