SFR Presse
Le Figaro
15 septembre 2019

Hongkong : derrière la colère, la crise sociale

Pour tenter de calmer les esprits, le pouvoir veut aider les plus pauvres, représentant 20 % des habitants.

Sébastien Le Belzic

3 min

Sébastien Le Belzic
Sébastien Le Belzic

ASIE À l’ombre des gratte-ciel du quartier des affaires de Central, plus de 20 % de Hongkongais vivent sous le seuil de pauvreté. Impossible de s’en sortir dans cette ville - l’une des plus chères au monde - lorsque l’on gagne l’équivalent de 450 euros par mois, le minimum social. Pour tenter d’y répondre, le gouvernement a promis 2 milliards d’euros le mois dernier. « Quand on fait face à un typh

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :