SFR Presse
L'Indépendant
26 novembre 2019

« On était les bandits de la rue »

1 min

Les accusés se sont accrochés à une même version hier. Ils n’y étaient pas et ils n’ont rien fait, répètent-ils, jouant la défense par l’attaque. Complot maçonnique, opium, pulsions homosexuelles, clubs échangistes… tout y est passé. « N’importe comment, on était les bandits de la rue de la Soif, embraye Patrick Brunetti. Et puis, même si je ne l’ai pas choisi, le logo du Temple café quand on l’a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :