SFR Presse
Le Figaro
20 octobre 2019

Municipales : les étiquettes ne font plus  recette

Les candidats de tous bords gomment leur engagement partisan pour faire campagne sur des thématiques ultralocales, au risque de compliquer l’analyse des résultats au soir du second tour.

Tristan Quinault-Maupoil Mathilde Siraud

3 min

ÉLECTIONS Ce sont les deux principes de départ sur lesquels se fonde La République en marche pour préparer ses premières élections municipales : le scrutin de mars devrait assez largement bénéficier aux maires en place, et l’étiquette politique n’est pas un atout pour les candidats. « On ne vote jamais pour une étiquette », aux élections municipales, avait prévenu le premier ministre, lui-même san

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :