SFR Presse
Le Figaro
20 février 2019

Au bas mot

« Le Grand Oral»

Anthony Palou

2 min

Anthony Palou
Anthony Palou

Ce premier concours d’éloquence nous a-t-il convaincus, diverti, ému ? Non, trois fois non. Présenté par Laurent Ruquier, qui s’y connaît en art oratoire, « Le Grand Oral » a au moins tenu une promesse, celle de l’ennui. Une vraie purge. Disons-le, il y avait là un côté tromperie sur la marchandise, car, de l’éloquence, il n’y en eut point. Ce fut pour le meilleur et surtout pour le pire un éniè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :