SFR Presse
Le Figaro
30 juin 2020

Shell nouvelle victime de la chute des prix de l’or noir

La compagnie pétrolière va déprécier d’au moins 13,5 milliards d’euros ses actifs.

Olivia Détroyat

2 min

PÉTROLE Quinze jours après la britannique BP, c’est au tour d’une autre major pétrolière de faire les frais de la pandémie de coronavirus et de la dégringolade de la demande d’énergie consécutive. Mardi, la compagnie anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell, aux 305 milliards d’euros de chiffre d’affaires, a annoncé qu’elle passerait de lourdes dépréciations d’actifs dans ses comptes trimestriels at

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :