SFR Presse

LA FIN DE "LA PATRIE CRÉOLE"

1 min

Le mal frappe partout et l'hécatombe est lourde dans le monde de la presse. Ainsi, au sein du journal «La Patrie Créole» la rédaction perdit Félicien Vincent, le rédacteur en chef, Arthur Rayeroux (chroniqueur) et deux employés : Boyer, principal commis du service d'expédition et Anaclet Hoareau dit "Gaté". Autrement dit, toute l'entreprise est décimée! "On ne ferait pas en un clin d'oeil de toute

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :