SFR Presse
Le Figaro
28 juin 2019

André Kertész, la photo à la page

EXPOSITION  Le château de Tours dédie ses espaces à l’un des plus grands photographes du XXe siècle à travers ses livres. De Paris à New York.

Michaël Naulin

3 min

Michaël Naulin
Michaël Naulin

On doit tous quelque chose à André Kertész », disait Henri Cartier-Bresson à propos de celui qu’il considérait comme son maître. Pendant soixante-dix ans, Kertész (1894-1985) photographie le monde qui l’entoure, entre Budapest, Paris et New York et devient l’une des icônes de la photographie. En 1984, éternel amoureux de Paris, le photographe hongrois naturalisé américain fait don de ses négatifs

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :