SFR Presse
Le Télégramme
6 novembre 2018

Native de Brest, Ermonia crève l’écran

1 min

Il y a d’abord eu cette interprétation, à coller des frissons, du « Something’s got a hold on me » d’Etta James. Puis cette scène improvisée où un Patrick Fiori visiblement ému vient retrouver la jeune fille de 12 ans, pour entonner « Dele Yaman », un chant de 1915, qui conte le génocide arménien. Au fil des émissions, la jeune Ermonia s’impose comme l’une des plus belles promesses du télécrochet

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :