SFR Presse

Les amis de Steve veulent « que justice soit fête »

P.B. (À NANTES)

3 min

1 like

DEUIL Le jeune homme était un adepte des « free parties », ces soirées techno autogérées. Ses proches racontent qu’il y cherchait, comme eux, une dose de liberté C’est un petit monde loin des regards. Un microcosme autogéré où les corps se meuvent au rythme des basses profondes. Et où les copains deviennent vite une famille liée par cette passion commune. Aujourd’hui, le milieu de la teuf est en d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :