SFR Presse

« Si Ford avait été Français, on l’aurait viré après 2 sélections... »

9 min

Parler de rugby en étant privé du support des matchs, sans être pédant ni ennuyeux ? C’est le défi que nous nous sommes lancés au fil d’une série d’interviews auprès d’acteurs de ce jeu qui, tour à tour, seront amenés à dévoiler leurs influences, sensibilités et autres convictions. Le premier épisode se trouve ainsi consacré à l’ouvreur du Lou Jonathan Wisniewski, au sujet de sa vision de son post

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :