SFR Presse

Au chevet du « Génie de la patrie »

Six restauratrices réparent les œuvres saccagées pendant les manifestations des Gilets jaunes le 1er décembre à l’Arc de Triomphe.

Sandrine Bajos

2 min

Sandrine Bajos
Sandrine Bajos

Elles sont six femmes, six restauratrices indépendantes, qui se sont donné deux mois pour redonner vie aux œuvres de l’Arc de Triomphe  saccagées lors d’une manifestation de Gilets jaunes le 1 er décembre dernier. L’image du « Génie de la patrie », appelé aussi « la Marseillaise », le visage défiguré, la joue droite arrachée, avait fait le tour de monde. Deux par deux, sous

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :