SFR Presse
Midi Libre
5 juillet 2018

La pureté et le hasard

1 min

Pascal Blanchard ne se détache pas de « ses victimes ». Il reconnaît en grande partie les faits, donne des bons points aux récits des uns et des autres, mais conteste les viols sur l’un d’eux. Jusqu’à s’énerver et accuser les avocats des parties civiles d’avoir manipulé la « pureté » de leur récit… « Ça s’est arrêté aux attouchements et fellations, s’il était resté plus longtemps, je serais allé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :