SFR Presse
La Voix du Nord
25 septembre 2019

LA LIBÉRATION, VÉCUE PAR RENÉ

1 min

« Le vendredi qui a précédé le jour de la libération de Crespin, le dimanche 3 septembre 1944, notre maison était en effervescence. Un officier allemand avait posé sa mitraillette sur le ventre du préposé des douanes. Celui-ci n’avait dû son salut qu’au fait que la peinture apposée, par les Forces françaises de l’intérieur, sur les pancartes allemandes était sèche. Et, le dimanche, je passais la m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :