SFR Presse
Le Figaro
16 novembre 2018

« Une vente aux enchères de vin n’est jamais rationnelle »

ENTRETIEN Ingénieur agronome et œnologue, Ludivine Griveau est depuis janvier 2015 régisseuse des Hospices de Beaune, un domaine hors norme de plus de 60 hectares, qui organise, dimanche, sa session annuelle.

Stéphane Reynaud

4 min

Stéphane Reynaud
Stéphane Reynaud

Grâce à une belle récolte, les Hospices de Beaune proposeront lors de leur vente aux enchères, ce dimanche, 828 pièces de vin - une pièce correspond à 228 litres, soit 304 bouteilles de 75 cl - contre 787 l’an dernier, issues de 50 cuvées (33 de rouge et 17 de blanc) : pommard, corton, échézeaux, mazis-chambertin, volnay, mont­rachet, meursault, pouilly-fuissé... En 2017, la pièce la plus chère fu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :