SFR Presse

Arzou Mahamadaly, président de la branche auto du SICR

2 min

"Aujourd’hui, nous avons plus de 6000 voitures en sur-stock du fait du confinement et le second problème réside dans leur stockage justement. Autre souci : nous avons du mal à réparer nos véhicules car les pièces viennent par avion. Sans voitures à réparer, je dois aussi réduire ma masse salariale. Sur le plan du président, passer de 6 000 à 7 000 euros de prime sur l’électrique, c’est bien mais à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :