SFR Presse
Le Figaro
20 février 2019

Nicola Bulgari : « Les pièces antiques racontent notre civilisation »

EXCLUSIF  Le vice-président de l’entreprise romaine, qui a lancé les bijoux Monete en 1966, se révèle grand collectionneur de monnaies anciennes. Pour la première fois, il dévoile au « Figaro » les ressorts de cette passion particulière.

Fabienne Reybaud

4 min

Fabienne Reybaud
Fabienne Reybaud

Une stature imposante, des yeux bleus perçants, une culture humaniste… « Monsieur Nicola », comme le surnomme avec déférence son entourage, est sans doute l’un des derniers seigneurs de la joaillerie du XXe siècle, avant que celle-ci ne se fasse racheter par les groupes de luxe. Né en 1941, Nicola Bulgari est le cadet d’une fratrie de quatre enfants, une fille et trois garçons, dont le grand-père

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :