SFR Presse
Le Figaro
28 décembre 2018

« Place publique » peine à rassembler la gauche

Tristan Quinault-Maupoil

2 min

LANCÉ il y a six semaines, le mouvement Place publique animé par l’essayiste Raphaël Glucksmann, l’économiste Thomas Porcher et l’écologiste Claire Nouvian entend être un carrefour de la gauche pour repenser son idéologie. Il revendique 20 000 inscrits, 50 groupes locaux et une centaine d’élus locaux affiliés. « Notre idée, c’est de créer un mouvement de fond et de masse », assure Raphaël Glucksm

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :