SFR Presse
Libération
12 juillet 2019

«Solo», pouette maudit

Sous le choc des attentats du 13 Novembre, Gilles Rochier s’offre une trompette. Une évasion comme une autre, sauf que bruyante. Il chronique cette expérience dans sa nouvelle BD.

4 min

«Après le Bataclan, je suis tombé dans une sorte de mutisme. Il fallait que quelque chose sorte, c’était physique, et j’ai été m’acheter une trompette. Ce livre raconte mon entourage avec cette trompette. Je dis rien, je souffle, je fais chier le monde, et ce sont les autres qui parlent : ma femme, mes filles, mes potes.» Voilà ce que Gilles Rochier nous disait de Solo à l’occasion de la rétrospec

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :