SFR Presse
Le Figaro
11 juillet 2019

L’autre objet du scandale

DANSE  À Mogador, Johan Inger signe une relecture passionnante de « Carmen ».

Ariane Bavelier

2 min

Ariane Bavelier
Ariane Bavelier

Carmen n’a pas fini d’ensorceler les hommes de scène. Qu’ils viennent du théâtre ou de la danse. Après Roland Petit, Alberto Alonso, Mats Ek, le Suédois Johan ­Inger a signé sa version. Il l’a créée voici quatre ans pour la Compaggnie nationale de danse espagnole. La production a aussitôt été couronnée d’un Benois de la danse. Elle est passionnante. Une gamine en short ouvre la pièce. Elle tient

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :