SFR Presse
Lire
29 novembre 2018

« Le combat des monstres, c’est celui de l’humanité »

Propos recueillis par Pascal Ory et Baptiste Liger

3 min

Propos recueillis par Pascal Ory et Baptiste Liger
Propos recueillis par Pascal Ory et Baptiste Liger

Condamnée à ne plus pouvoir dessiner, l’Américaine Emil Ferris s’est battue contre la maladie et a livré avec Moi, ce que j’aime, c’est les monstres un gigantesque roman graphique. Une revanche sur la vie, pour l’une des réussites majeures de la BD de ces dernières années. Entretien. Votre roman graphique, Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, a reçu un accueil extrêmement chaleureux, aussi bien

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :