SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

Au nom de tous les siens

ANTOINE SILBER  Un beau récit dans lequel le narrateur part à la recherche de ses aïeux, Juifs ashkénazes venus de Pologne.

Christian Authier

2 min

ANTOINE SILBER est de ceux qui écrivent pour payer leurs dettes, rendre hommage aux disparus, réconcilier les vivants et les morts. Après Le Silence de ma mère et Ton père pour la vie, son dernier récit explore une nouvelle fois la mémoire familiale avec la sensibilité et la délicatesse qui sont sa marque. À travers la figure du grand-père Ernest, manière de fil rouge du livre, qui quitta Cracovi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :