SFR Presse
Le Figaro
8 novembre 2019

La reine Christina

Ariane Bavelier

2 min

Elle brûle les planches, Christina Bianco. Le reste de la distribution peut bien être soigné, avec des seconds rôles qui enlèvent leur personnage, on ne voit qu’elle, et la scène semble soudain un peu vide dans les quelques minutes où elle n’apparaît pas. Ce n’est pas seulement une voix puissante, émouvante, d’une large tessiture qui tire sur le lyrique comme sur les enrouements et vibrato du jaz

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :