SFR Presse
L'Express
5 novembre 2019

LA RUPTURE

1 min

Chez McDonald’s, nul n’est au-dessus des règles. Pas même le directeur général, licencié pour avoir entretenu une liaison avec un membre du personnel. Le conseil d’administration a estimé que le dirigeant avait « enfreint le règlement de l’entreprise » et qu’il avait « fait preuve d’un mauvais jugement ». Steve Easterbrook (photo), 52 ans, a lui-même reconnu une « erreur » dans une lettre aux sala

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :