SFR Presse
Le Figaro
31 mai 2019

Du pétrole contaminé dans l’oléoduc russe de l’« Amitié »

La pollution d’origine inconnue perturbe des raffineries européennes, dont celle de Total, qui réclame réparation.

Vigne, Nicolas

2 min

Vigne, Nicolas
Vigne, Nicolas

ÉNERGIE L’oléoduc s’appelle « Droujba », ce qui signifie « amitié » en russe. Il alimente depuis 1964 en pétrole russe et kazakh, les anciens satellites soviétiques dont la Pologne et l’Allemagne. Mais aujourd’hui c’est la discorde qui règne d’un bout à l’autre de ce tuyau de 8 900 kilomètres. Le scandale a éclaté le 19 avril dernier lorsque la Biélorussie, principal point de jonction de l’or noir

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :