SFR Presse

L’Irak pris en otage entre Trump et Téhéran

ANTOINE MALO

4 min

ANTOINE MALO
ANTOINE MALO

REPORTAGE Les milices chiites refusant d’intégrer l’armée irakienne, la République islamique dispose d’une arme dissuasive Envoyé spécial Bagdad (Irak) La touffeur de l’été n’aura pas eu raison de leur foi. Ce vendredi de mi-juillet, c’est jour de prière à Sadr City, et ils sont plusieurs milliers à s’agglutiner sur l’une des avenues du grand quartier chiite de Bagdad. Agenouillés sur des tapis él

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :