SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

L’Armistice entre fiction et souvenirs

Alice Develey

2 min

LE 11 NOVEMBRE 1918 est une date. Un memento mori. Un jour de paix qui bégaye dans l’Histoire. Chaque année depuis la signature de l’Armistice, les Français sont appelés à se souvenir. À commémorer une journée qu’aucun poilu ne peut plus raconter. « La Grande Guerre, écrit Alexis Jenni, est un fantôme dont on parle sans l’avoir vue, dont on parle parce qu’on l’a lue. » Ce peut être par l’intermédi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :