SFR Presse
L'Union
27 avril 2019

Blake Schilb

1 min

Blake « the Blade » a frappé et dégainé « le tir qui tue » à la sirène. Dans ce cas-là, on passe la balle à Blake, il est là pour ça » dira Gédéon Pitard. Avec ce panier de la gagne, l’international tchèque, a plus gros temps de jeu hier soir (33’33), a délivré toute une enceinte, ce qui le ravissait d’autant plus dans une semaine ô combien prolifique. « Avec la planche », en souriait-il après le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :