SFR Presse
Le Figaro
20 août 2018

« Les Hauts de Hurlevent » : la comète des lettres anglaises

En 1847, Emily Brontë publie, sous pseudonyme masculin, un roman. Elle meurt un an plus tard sans se douter que son nom allait devenir célèbre.

Françoise Dargent

4 min

Françoise Dargent
Françoise Dargent

« Ellis est un esprit vigoureux et original, d’une étrange et sombre puissance, qui, lorsqu’il s’essaie à la poésie, s’exhale en un langage concis, subtil et raffiné tout à la fois - mais qui, lorsqu’il manie la prose, se déchaîne en tableaux qui choquent plutôt qu’ils ne charment » : ce mystérieux Ellis que décrit la romancière Charlotte Brontë dans une lettre à son éditeur W. S. Williams, en sep

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :