SFR Presse
Le Figaro
18 août 2019

Les autorités chinoises baissent les bras face à une catastrophe inévitable

Les abattages massifs d’élevage ont provoqué une hausse des prix et contraint à importer du porc d’Europe et du Brésil

Grangereau, Philippe

4 min

1 like

ASIE À en croire les déclarations lénifiantes des autorités, le combat se poursuit contre la peste porcine africaine (PPA), qui fait des ravages partout en Chine depuis l’hiver dernier. Selon le ministère chinois de l’Agriculture, le cheptel porcin (estimé à 400 millions de têtes) a été réduit de 25,8 % par cette maladie, pour laquelle il n’y a ni traitement ni vaccin. L’épizootie a pris une ample

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :