SFR Presse
Santé Magazine
5 février 2020

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS Bientôt un picto “déconseillé aux femmes enceintes” ?

1 min

C’est le souhait de l’Assemblée nationale qui s’est prononcée, fin 2019, en faveur d’un pictogramme “déconseillé aux femmes enceintes” sur les produits contenant des perturbateurs endocriniens présentant des risques pour le fœtus. Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a demandé d’attendre le travail réalisé au niveau européen en

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :