SFR Presse
Le Figaro
11 août 2019

1925, Shalimar érotise les garçonnes

Ce mythe olfactif sur fond de passion venue d’Orient, signé Jacques Guerlain, raconte une féminité voluptueuse, plus sexualisée, ensorcelante.

Jérôme Hanover

3 min

Jérôme Hanover
Jérôme Hanover

Shalimar, au premier degré, c’est une histoire très simple. Limite une tautologie. Une vanille en surdose contre une bergamote et un patchouli, une fragrance ronde et chaleureuse : un grand parfum de la famille des orientaux. D’où ce nom donné en sanskrit à certains jardins extraordinaires, dont ceux du Taj Mahal, mausolée des amours légendaires de l’empereur moghol Shah Jahan (1592-1666) et de so

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème