SFR Presse
L'Union
4 décembre 2018

D’ERLON EN LARGE

1 min

À force de découvrir des vestiges antiques et des cimetières médiévaux, on pourrait croire que les archéologues rémois sont gâtés. Ce n’est pas toujours le cas. Près des fouilles qui ont lieu sur les Promenades, on peut aussi voir tout ce que les gens balancent, prenant le chantier pour une déchetterie. Dernier « vestige » en date : un magnifique pot turquoise. Pas du genre poterie gallo-romaine,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :