SFR Presse
Le Figaro
31 octobre 2018

« On assiste peu à peu à un changement de codes »

Agnès Leclair

3 min

TANGUY CHÂTEL est sociologue, ­spécialiste des questions de fin de vie et du funéraire*. LE FIGARO. -Dans les sondages, les Français se disent de plus en plus nombreux à préférer la crémation à l’inhumation. Pourtant, on enterre toujours les morts et nombre de cimetières sont saturés… Comment expliquez-vous ce paradoxe ? Tanguy CHÂTEL. - Autrefois, l’intérêt pour la crémation marquait avant

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :