SFR Presse

Le syndicat des gynécologues menace d’une grève des avortements Un précédent contre l’IVG

F.R.-G.-A.

2 min

F.R.-G.-A.
F.R.-G.-A.

C’est une nouvelle menace du Syndicat national des gynécologues-obstétriciens (Syngof) contre le droit à l’avortement en France et ce sont les femmes qui en paient le prix. Dans un courriel envoyé à ses 1 600 adhérents, l’organisation s’est dite prête à arrêter de pratiquer les interruptions volontaires de grossesse si la ministre de la Santé Agnès Buzyn refusait de la recevoir. Le syndicat récla

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :