SFR Presse
Paris Match
23 avril 2020

QUI A PEUR DE FARIBA ADELKHAH ?

Par Emilie Lanez

5 min

1 like

Par Emilie Lanez
Par Emilie Lanez

ACCUSÉE D’ESPIONNAGE, UNE ANTHROPOLOGUE FRANCO-IRANIENNE EST EN PRISON À TÉHÉRAN DEPUIS BIENTÔT UN AN. ET LA FRANCE PEINE À LA FAIRE LIBÉRER Un code, un rite. Dès que Fariba Adelkhah atterrit à Paris, elle adresse un SMS à Jean-François Bayart, directeur de recherche au CNRS. « Salam.» Cinq lettres, les mêmes depuis quarante ans que l’anthropologue vit et travaille entre la France et l’Iran, comme

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :