SFR Presse
Challenges
1 avril 2020

Le bazooka du chômage partiel

4 min

Pour amortir le choc, l’exécutif utilise massivement ce dispositif dont bénéficient déjà 2,2 millions de salariés. Une arme efficace, mais très coûteuse pour les finances publiques. Surtout, ne licenciez pas. » Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, répète depuis trois semaines la même incantation : « Je fais une demande aux entreprises : saisissez- vous de l'activité partielle. On a mis en plac

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :