SFR Presse
Le Journal du Dimanche
20 janvier 2019

The Scarlet Letter ii

1 min

Angelica Liddell s’inspire de La Lettre écarlate, célèbre roman de Nathaniel Hawthorne où une femme adultère est humiliée par les puritains. Pour cela, elle invoque ses héros Artaud, Pasolini et Foucault, et se place comme toujours au centre de la scène, ici entourée de beaux hommes nus, muets… Ses jouets ? Résistance à l’oppression, célébration des transgressions qui font que l’art vibre : l’arti

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème