SFR Presse
Le Figaro
12 décembre 2018

Quand le terrorisme prend le relais des « gilets jaunes »

Guillaume Tabard

2 min

Guillaume Tabard
Guillaume Tabard

Mi-novembre, alors que la France entrait dans une crise sociale et identitaire sans précédent, Édouard Philippe confiait qu’au milieu d’une avalanche d’inquiétudes il n’y avait « pas un jour » sans qu’il pense au terrorisme ; pas un jour où « il se couchait sans l’angoisse d’être réveillé par l’annonce d’un attentat ». Le premier ministre ne cédait à aucun pessimisme ni ne mettait en scène u

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :