SFR Presse
Le Figaro
23 septembre 2019

Sur les campus de Pékin, les étudiants n’apprécient guère la révolte des « enfants gâtés » de Hongkong

La jeunesse loyale au régime communiste estime que les contestataires sont manipulés par des puissances extérieures.

Sébastien Falletti

4 min

1 like

Sébastien Falletti
Sébastien Falletti

CHINE La douceur de l’été indien pékinois caresse les allées boisées du campus, si loin des troubles moites de la rebelle Hongkong. Chevelure d’enfant sage, Filiz Liu, confesse ses rêves d’adolescente : devenir écrivain, « comme Shakespeare », et fuir la pollution de la capitale vers la scintillante Shanghaï. La jeune fille originaire du Shandong, admet même surfer sur l’application interdite Inst

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :