SFR Presse
Libération
2 novembre 2018

Geluck, le pet des braves

2 min

La scatologie a toujours été partie intégrante de l’humour de Philippe Geluck mais, cette fois-ci, il pète comme jamais. C’est d’abord Le Chat pète le feu, best of des derniers albums de l’animal à aphorismes qui s’ouvre sur celui-ci : «Quand un végétarien, victime d’un  AVC, est devenu un légume», lit-on dans le premier phylactère suivi d’un second : «Pour lui, c’est comme une consécration.» Et s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :