SFR Presse
Le Figaro
4 octobre 2019

Didier Barbelivien : confidences inédites

Jacques Pessis

1 min

Jacques Pessis
Jacques Pessis

Dans Pleure pas nostalgie (Albin Michel), Didier Barbelivien évoque, en particulier, ses liens avec Charles Aznavour. Il l’a rencontré en 1983 sur un plateau de cinéma. Voici trois ans, il est allé à Mouriès et se souvient d’une dame qui, dans le village, lui a timidement demandé un autographe. « Avec tout le mal que je me suis donné pour devenir célèbre, j’aurais mauvaise grâce à vous le refuser 

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :