SFR Presse
Le Figaro
5 septembre 2018

Twitter et Facebook face au Sénat américain

Les réseaux sociaux ont été interrogés sur leurs efforts pour contrer l’influence étrangère sur les élections américaines. Google était absent.

Lucie Ronfaut

3 min

Lucie Ronfaut
Lucie Ronfaut

TECHNOLOGIES Le Sénat américain prend très au sérieux les risques d’interférences étrangères dans les élections de mi-mandat en novembre. Mercredi, il a invité Twitter et Facebook à être auditionnés par son comité sur le renseignement. Les deux réseaux sociaux étaient représentés par Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook, et Jack Dorsey, PDG de Twitter. En revanche, Google a opté pour la politique

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :