SFR Presse
Le Figaro
7 janvier 2019

La prison de la Santé rouvre ses portes en redoutant l’afflux

Après quatre ans de travaux, l’établissement parisien a accueilli lundi ses premiers détenus. Mais l’ombre de la surpopulation plane déjà.

Paule Gonzalès

3 min

Paule Gonzalès
Paule Gonzalès

PRISON Le premier défi, celui des flux. La prison de la Santé a rouvert ce lundi, après des mois de marche à blanc qui ont permis de lever les 7 000 réserves d’un chantier de cinq ans, d’un coût total de 210 millions d’euros. Durant l’été et l’automne, 430 personnels d’encadrement et surveillants nouvellement nommés se sont peu à peu approprié ces lieux. Un temps nécessaire car, comme le fait rema

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :