SFR Presse

Algérie : et maintenant quel scénario ? Les réseaux sociaux très critiques

4 min

Spectaculaire rebondissement dans la crise politique qui secoue l’Algérie depuis plus d’un mois. L’air martial, le chef d’Etat major de l’armée Ahmed Gaid Salah a appelé, avant-hier, à l’application de l’article 102 de la constitution devant décréter la vacance du pouvoir. Un lâchage. Signe d’une violente rupture entre le chef de l’armée et le président Abdelaziz Bouteflika finissant. Rejeté par l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :