SFR Presse
Le Figaro
30 juin 2020

Le dernier défi européen d’Angela Merkel

À la présidence de l’Union européenne pour six mois, la chancelière allemande doit en priorité convaincre les pays réticents d’adopter le plan de relance économique de 750 milliards d’euros.

N/A

1 min

Angela Merkel a rendez-vous pour la dernière fois avec son destin européen. Treize ans après sa précédente présidence de l’UE et à quinze mois d’achever son quatrième (et sans doute ultime) mandat, elle prend les rênes de l’Union dans une période de crise sanitaire et économique inédite. Son objectif immédiat est d’obtenir l’accord des pays dits « frugaux » (Autriche, Danemark, Pays-Bas, Suède)

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :