SFR Presse
Sud Ouest
4 octobre 2018

Supplique pour ne pas être verbalisé

1 min

BASTIDE Pas moins de deux petites lettres apposées sur le pare-brise de sa voiture : cet (te) automobiliste voulait sensibiliser les verbalisateurs implacables sur son changement d’abonnement en cours et le délai d’instruction. Les mots sont à la fois fermes, nerveux et implorants. « Merci de respecter le citoyen qui paie », conclut le texte. L’histoire ne dit pas s’il a trouvé la mansuétude du cô

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :