SFR Presse
Var Matin
25 janvier 2020

C’est dit...

1 min

■ À propos de son énorme travail de scénariste en amont, Philippe Guillard explique : « J’aime bien m’adapter à ce qui se passe. Je suis arrivé, j’ai vu cette maison et je me suis dit : “Il manque un animal”. Un chien pour tourner, c’est trop compliqué, mais un âne, c’est ce qu’il fallait. Du coup, j’ai tout réécrit avec un âne. » ■ Les fous rires durant « deux heures » entre les deux acteurs sur

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :